On dirait que ma vie tourne autour de la bouffe!  C'est pas faux. J'ai aussi 3 kilos de trop qui me tournent autour, mais c'est une autre histoire. D'abord, on a dit qu'on consolidait les bonnes habitudes d'or-ga-ni-sa-tion.

Ensuite on travaillera sur la motivation pour aller au sport. Pour le moment, ça va, je me lance dans le step le lundi soir (sans trop de courbatures, je suis presque inquiète) et je continue l'escalade le jeudi. Je suis encore dans la dynamique de la rentrée, pas encore rattrapée par la petite tendance à la flemme qui pourrait me caractériser. Non, que dis-je?! qui aurait pu me caractériser, dans une autre vie ! mais ça, c'était avant !!

bref, la bouffe, la bouffe, les menus, les courses, tout ça:

 

vendredi 30 septembre : omelette au roquefort, salade de betteraves

samedi 1er octobre : steaks hachés et riz

samedi 1er octobre : gratin de courge et jambon cru

dimanche 2 octobre : gratin de pommes de terre aux épinards et au gorgonzola (recette attrapée au vol sur internet, miam !)

dimanche 2 octobre : soupe de courge butternut, tartines de fromage

lundi 3 octobre : risotto au chorizo et aux brocolis (Marichéri aux fourneaux tandis que je suerai sang et eaux au step !)

mardi 4 octobre : soufflé aux deux fromages, carottes râpées (mon premier soufflé, on verra bien...)

mercredi 5 octobre : saucisses et purée de pois cassés (menu de la semain dernière, j'avais juste oublié que je travaillais exceptionnellement toute la journée, on prend les mêmes et on recommence !

mercredi 5 octobre : quiche au saumon et aux tomates cerise

jeudi 6 octobre : ravioles, salade de haricots verts

 

En écrivant, je me rends compte de deux choses :

- d'une, j'ai totalement zappé d'acheter des carottes et des haricots verts, caramba ! Je suis bonne pour passer rapidos à la petite épicerie bio en allant au taf, car ils prennent les sacs à vrac et que ça fait bosser le commerce local

- de deux, je crois qu'on n'a jamais mangé aussi varié depuis que je me creuse la tête à trouver des menus. Bon sang, mais on faisait comment avant??? Bon, les enfants râlent bien de temps en temps, regrettant le temps des pizzas "en plastique" achetées au pied levé mais en même temps, ils apprécient aussi parfois mes tentatives culinaires : mercredi dernier, hamburgers de poulet maison et j'ai eu droit à "si ça, c'est le paradis, alors je suis prêt à mourir". Il faut le prendre bien, hein?!